Boutique

Entrez ! La boutique est ouverte

Albums et titres disponibles pour téléchargement / livraison postale

Critiques

Beatles Melodies

…My fondness for this combination was evident as it remained in my head for the rest of the day, and, in fact, ended up in my computer at work the next day! Overall, this recording is a definite must-have if you are a Beatles fan, or if you are just looking for something new and contemporary but with old-school charm of music that you can pat your foot to, and, if you're a true Beatlemaniac, probably hum along with as well.
CD Reviews by Brook Boddie, The Folk Journal, Summer 2012

Harpes d'Irlande

…Dans un florilège de pièces constituant une synthèse du symbole musical de l'Irlande…l'inspiration de la harpe à cordes d'acier, de la double-harpe et de la harpe paraguayenne nous fait voguer dans ces brises et tranchées irlandaises où règnent calme et profondeur, tous deux captés par une prise de son précise et enveloppante. Au-delà de la sérénité émanant du disque, on reconnaîtra avec évidence la complicité du duo de harpistes…
Claudio Pinto, La Scena Musicale, avril 2011

….Mystifiant, mais aussi relaxant et envoûtant. C'est le genre de disque qui fait du bien à l'âme et qui se prête bien à la méditation, au rêve et à la détente. Nous sommes très certainement en présence de musiciens talentueux qui maîtrisent cet instrument à merveille.
Gilles Lévesques, Journal Le Canada Français, 18 novembre 2010

Close To You

Robin Grenon and Gisèle Guibord have created a masterful «crossover» CD which most effectively combines the beauty of well-known Carpenters-era tunes with skillful and tasteful playing on Celtic and Paraguayan harps. The end result is a well-performed, well-recorded compilation of nostalgic tunes which goes far beyond mere transcriptions of the originals…it is clear that they are definitely in sync with one another…Robin has also included several of his original compositions on the CD. They are all beautiful in their own right and are an excellent complement to the well-known tunes. I would say this is a «must have» CD…
Rhett Bernwell, Folk Harp Journal. No. 143, Summer 2009

Harpes du Paraguay

This extremely talented duo has created a masterful CD in which they display a command of the South American style of harp playing, both technically and musically…It is an incredibly evocative and enjoyable recording. There is a very pleasant mixture of indigenous tunes and a few original compositions by Robin which fit in quite well. This is obviously a gifted musical pair.
Rhett Barnwell, Folk Harp Journal No. 143, Summer 2009.

Trace d'Ange

Que peut-on attendre d'une musique pour harpe? Qu'elle nous apporte douceur et apaisement? Que l'exécution des pièces soit faite de noblesse et de justesse? C'est un bonheur pour nous de retrouver toutes ces qualités dans le disque Trace d'Ange de Robin Grenon et Gisèle Guibord…un tour du monde musical, où le dialogue des deux harpes crée une harmonie amoureuse parfaite, laissant planer une atmosphère qui séduit immédiatement l'oreille, et ensuite davantage à chaque écoute. Robin Grenon et Gisèle Guibord agissent donc ici dans une égalité de rapports, privilégiant un toucher précis et une musicalité qui conviendra aux quatre saisons. La prise de son sert bien la douceur angélique des morceaux, dont deux sont des compositions de Robin Grenon…Ce compact est un petit bijou qu'il faut s'empresser de faire découvrir à d'autres.
Claudio Pinto, La Scena Musicale, décembre 2010

Trace d'Ange

…What sets this collection apart from many others is the elegant simplicity in the way (Robin Grenon and Gisèle Guibord) have arranged and performed fifteen delightful holiday songs. The sounds of the harps blend together perfectly, leading the ear to conclude they're listening to a merry, Yuletide octopus on a double harp, so wonderfully do these two play together. The dynamics, pacing, fingering, rhythms, and timbres are as one, and the result is a joy to the ear…Technically, the album is one of those examples of the mixing being so fine-tuned as to be transparent. The sound is clear, full, and resonant across the instruments…When you listen to these songs you can't imagine adding anything. They're Christmas songs done simply, elegantly, and richly…for a gathering of friends or quiet meditation around the holiday season, this CD is perfetly suited.
Mark Feil, Folk Harp Journal No. 125, Fall 2004

Djiguedon

…The variety of tunes help make this recording always exciting and engaging. All are well played and recorded. Over half are wonderful compositions by Robin Grenon. Some of these original tunes quickly became my favorites. The quality of harp playing is excellent. Grenon and Guibord are very accomplished musicians with previous solo or ensemble recordings…
Mark Feil, Folk Harp Journal No. 112, Summer 2001

…Ces deux musiciens chevronnés nous ravissent avec des sonorités cristallines et célestes, des musiques souvent enchanteresses, aux rythmes variés, dans des créations nous permettant de goûter aux plaisirs d'un instrument trop rarement joué.
Jacques Garcia, Revue Paroles et Musique, été 2001

Feedback from the Northern Lights Harp Fest (Ottawa, september 2011)

«Robin Grenon and Gisèle Guibord performed harp duos on Paraguayan harps. Their flawless execution was only outshined by their musical selections. Have you ever heard the Beatles played on two Paraguayan harps? It was astonishing.»
Frank Voltz

Journal des Citoyens de Sainte-Anne-des-Lacs, Vol. 11, No. 9, 21 juillet 2011

«…Gisèle Guibord et Robin Grenon, remarquables musiciens très connus et hautement appréciés dans la région… surtout avec la parfaite harmonie qui règne entre ces deux interprètes ainsi que la prodigieuse maîtrise qu'ils démontrent sans jamais faillir, également la délicatesse de leur jeu ainsi que la véhémence qu'ils savent démonter à bon escient…, ont été très appréciés…Pendant que quatre mains jouaient frénétiquement l'apothéoses d'arpèges de Pajaro Campana et finissaient de complètement nous envoûter, ce concert était salué par plus de 150 chapeaux levés…»
Gisèle Bart

Journal La relève, mercredi 4 mai 2011, p. 8 : Voyage musical autour du monde

«…Entourés de leurs collègues Michel Dubeau et Guillaume Martin-Laval, (Gisèle et Robin) entraînent l'auditoire qui a rassemblé plus de 300 personnes dans un univers où la fluidité aérienne de la harpe se joint aux harmonies de la flûte prou créer une atmosphère propice à la rêverie et à l'évasion…Parmi les moments forts de concert inusité, le Concerto de Carolan qui a valu à l'organiste Gisèle Guibord des applaudissements nourris. Autre moment magique, le thème du second mouvement du Concerto de Aranjuez dans un arrangement original qui lui a donné une nouvelle couleur. Au terme de la soirée, le public est retrouné à la maison le cœur léger, empreint de belles vibrations.»
Daniel Hart

Journal L'Écho du Nord, mercred 25 novembre 2009 : Harpe des Amériques.

«…Nous nous sommes fait bercer par ce merveilleux duo de musiciens. Leur complicité, leur générosité, leur naturel et l'humour de M. Grenon ne laissent personne indifférent. L'auditoire est reparti el ventre plein et la tête remplie de belle musique!»
Michèle Dumontier

Extrait de la lettre de Madame Francine Allain, Directrice de la programmation et de la régie des spectacles Diffusions Amal'Gamme. Le 15 novembre 2009.

«Quelle belle matinée nous avons passé en votre compagnie et quel beau début de journée pour les gens de Prévost! De la musique toujours mélodique jouée comme toujours sans aucune prétention et beaucoup d'humour dans toutes vos présentations ont contribué à faire de ce dimanche matin un événement des plus agréable. Bravo à vous deux, à votre immense talent de compositeur, d'interprète de de comuunicateur…»

Journal Le Quinze Nord.com, le 16 novembre 2009

«…nous ne pouvons qu'être séduits par les très grandes et très belles exécutions de ce couple de harpistes. Ils jouent de la harpe avec beaucoup de brio et aussi avec beaucoup de plaisir communicatif. Nous ne pouvons qu'être étonnés par la versatilité de cet instrument si particulier qu'est la harpe. Certes il y a une place pour une musique très douce, pour se laisser aller facilement à la relaxation. Mais le
couple Grenon/Guibord nous a démontré que la harpe peut aussi très bien nous faire danser ou galoper allègrement…»
Pierre Lauzon, Les Éditions Pommamour

Festival des Musiques Sacrées de Québec. Le 3 novembre 2009

«Tout le monde a énormément apprécié votre concert. La Suite mariale est vraiment une œuvre exceptionnelle et vous l'interprétez avec tant de sensibilité et de complicité qu'elle en est illuminée! MERCI !!»
Lettre d'Hélène Fortier, directrice générale et des communications,

Revue Mixtures, no. 29, novembre 2008

«Tous ont été émerveillés par cet heureux mariage de la harpe avec l'orgue. Une heureuse découverte! Notons particulièremnet l'émouvante interprétation des deux artistes, qui sont au sumum de leur art, du ConcertoD'Aranjuez de Joaquin Rodrigo. Un moment fort selon plusieurs mélomanes…Bref, un concert très varié avec une touche 'latino'. Mission accomplie!»
Francis Gagnon, Les Amis de l'Orgue de Drummond

HEBDOS de Quebecor – le Choix d'Antoine-Labelle, le 21 juillet 2008

«Pour ce récital inoubliable, Natalie Choquette était entourée de Gisèle Guibord aux harpes et Robin Grenon, harpes et guitare, un duo qui, à un certain moment, a presque volé la vedette à la Diva! …Elle s'esquivera pour changer – encore une fois – de costume et perruque, nous laissant avec les deux musiciens qui s'éclateront à la harpe pour nous instruiront un peu sur cet instrument, avouons-le, plutôt méconnu…Ce concert mémorable clôturait une huitième saison pour le Festival Boré-Art de Nominingue.»
Luc Bélisle.

L'Eldorado, Vol. 23 No. 3, ACAF : Aimez-vous la harpe?

«Pendant près d'une heure trente minutes, les artistes exécutèrent plus de dix-huit pièces musicales à la harpe celtique, paraguayenne et à l'orgue de l'église devant un public composé en partie de fervents admirateurs qui les adulent depuis plus de dix ans et de spectateurs séduits qui les découvraient pour la première fois. L'arrangement du thème du deuxième mouvement du concierto de Aranjuez, pièce marquante, fut interprété avec virtuosité et passion par Gisèle Guibord et Robin Grenon. Les spectateurs furent émus du début à la fin par la beauté de la musique, la douceur mélodique, la richesse harmonique de la harpe et le grand talent des concertistes.»
Jean Phénix

Le Journal de Prévost, le 18 octobre 2007 : Québec-Paraguay

«…Qu'ils aient d'abord visé le plaisir de la rencontre et qu'ils se montrent sans prétention n'empêche pas ces musiciens d'être virtuoses dans leur art. Leur communion d'esprit est remarquable : ils respirent ensemble, ils ont le même point de vue sur les œuvres, la même habileté à faire ressortir les mélodies à travers tout ce qui l'accompagne…C'est un duo dans lequel on ne sait où commence l'un ou finit l'autre.La harpe, nous pouvons le croire maintenant, est apte à servir de nombreux genres de musique : tout est magnifiquement possible. Plusieurs compositions de M. Grenon nous le confirment : il fait surgir des images de la musique, il exprime émotions et sentiments allant de la contemplation à l'angoisse dans de magnifiques arabesques musciales.»
Sylvie Prévost

Extrait d'une lettre du directeur du Festival Orgue et Couleurs, le 15 octobre 2007

«Je tiens aujourd'hui à vous remercier chaleureusement pour votre participation à notre 9è Festival d'Automne. Votre présence et la qualité de votre prestation ont participé au succès artistique de notre événement…»
Régis Rousseau

L'œil Régional, le 1er septembre 2007 : les Féeries attirent quelque 2500 personnes

«En clôture, le duo Robin Grenon/Gisèle Guibord, accompagné d'une dizaine de harpistes de la formation Harpissimo-Québec, a encore une fois su créer une ambiance chaleureuse dans une église remplie à plein capacité. Sous des aris sud-américains, celtiques et québécois, tous ont chanté avec émotion. Un grand moment mettant en valeur ces instruments uniques.»
Sylvie Chanmont

Le Nouvelliste, 21 août 2007

«…Et que dire…du merveilleux, talentueux couple-duo-harpistes, les seuls au Québec. Merc à Robin et Gisèle, La Musique des Anges, ce fut une merveille.»
Yolande Gagnon, Grand-Mère

 

Le Canada Français – Culture d'Ici, 9 mai 2007 : Un tour du monde tout en harpes

«…De retour d'un voyage au Paraguay cet hiver, Robin Grenon et Gisèle Guibord ont saisi la salle avec 'Cascada', une pièce en hommage aux chutes Iguazu, à la frontière du Brésil. Comme ces immenses cataractes qui déploient une énergie phénoménale, leurs harpes ont adopté un rythme étourdissant dont personne ne soupçonnait l'ampleur. A la fin du spectacle, le même étonnement se lisait sur tous les visages. Il faut écouter un spectacle comme celui-là pour comprendre une chose : la harpe n'est pas seulement jouée par des anges. Elle l'est aussi par des passionnés aux multiples influences.»
Valérie Legault

Le Journal de Prévost, Vol. 7, No. 2, 21 décembre 2006

«…une unité remarquable dans l'exécution. La plupart des pièces proposées étaient leurs arrangements, extrêmement vivants et inventifs. Nous avons aussi entendu plusieurs compositions originales de M. Grenon, tout aussi intéressantes et agréables. Il y avait foule au Centre culturel, foule enthousiaste et contente. Bravo!»
Sylvie Prévost

L'Écho de d'Autray – Maskinongé, le 30 avril 2006 : Un duo extraordinaire

«Le duo de harpistes Gisèle Guibord et Robin Grenon a donné un superbe concert, le 22 avril dernier, en l'église de Saint-Léon-le-Grand. Le public a beaucoup apprécié la virtuosité de ces deux harpistes qui ont exécuté des pièces de tous genres, passant du pur classique au folklore québécois. Guibord/Grenon : à voir et à entendre lorsqu'ils seront dans votre patelin.»

Journal Voir, 30 octobre 2005 : En voilà deux qui ont plus d'une corde à leur arc

«…Un concert peu banal, fort apprécié de l'auditoire, et qui nous a fati découvrir un monde musical à cent lieux des lieux communs où on range souvent cet instrument.»
Marc Audet

Le Quotidien, 13 juillet 2005 : un pur enchantement

«Un enchantement! Il n'y a pas d'autres mots pour qualifier le concert présenté hier soir à la cathédrale de Chicoutimi. A l'orgue, Gisèle Guibord s'est montrée, partout, sous son meilleur jour…Elle en haut, Robin Grenon en bas, ils ont réussi une manière d'exploit en demeurant en harmonie tout du long. Les spectateurs étaient plusieurs centaines réunis à la cathédrale. L'interprétation du 'Tren Lechero' a été saluée par des cris, en plus des applaudissements d'un 'standing' plus spontané que d'habitude. C'est le 2è mouvement du Concerto d'Aranjuez qui a le plus étonné. Il n'y avait rien de médiocre dans leurs arrangements…L'orgue est resté discret pendant que la harpe se montrait juste assez troumentée pour garder les sens en éveil. Tantôt, les notes étaient égrénées lentement, comme à l'occasion d'un chapelet, et tantôt elles coulaient en cascade, formant un paysage aussi contrasté que les deux instruments qui ont été jumelés au cours de cette soirée, sûrement l'une des plus appréciées de l'été.»
Daniel Côté

«…Le jeu de La Nef est soigné, l'intonation et l'esprit toujours justes. Les arrangements de Sylvain Bergeron et Robin Grenon sont très beaux…»
FC, La Scena Musicale, mars 2006 CD Oikan Ayns Bethlehem avec La nef et Meredith Hall, soprano

«…Vous nous avez charmé par le son envoûtant de votre harpe. Merci également d'avoir transmis vos connaissances concernant ce très bel instrument. Vous avez su conquérir le cœur de nos religieuses. Nous étions presque au paradis.»
Josée Bertrand, Maison Mère des Sœurs de Sainte-Anne, Lachine 2004.

«…Les invités ont apprécié ce concert tout en douceur et seulement fait pour nous charmer. Les pièces choisies étaients toutes très belles et interprétées avec beaucoup de virtuosité.»
Francine Allain, Diffusions Amal'Gamme, mai 2004.

«Quelle réussite ce fut! Et les commentaires écrits ou verbaux que nous ont acheminés les convives sont unanimes sur votre talent! Merci pour vos performances qui nous ont réjoui le cœur et l'âme et bonne continuité dans votre cheminement artistique professionnel!»
Mariette F.-Martel, présidente, Fondation Christ-Roi Inc.

«…D'autres temps forts : Robin Grenon, à la harpe celtique, qui fit belle figure en solo dans ses propres arrangements de trois pièces dont The Wind from the South où il a bien rendu le souffle du vent en effleurant les cordes…»
Guy Marceau, La Presse, 21 janvier 2002 Concert de La Nef, musiques écossaises et anglaises.

«These are the images that have stayed with me…Robin Grenon absolutely chewing up the harp, the stage, and the house with his South American pyrotechnics…»
Reigning Harps, Autumn 1996 : Seattle Harp Conference.

«Robin, everyone loved your performance. You are one of the best harpists we ever heard.»
Laurie Riley and Michael Macbean, harpists (United States 1996, Seattle Harp Conference)

«…Toute cette musique est interprétée avec beaucoup de virtuosité mais aussi avec beaucoup de dynamisme. Dans son jeu aussi bien que dans son choix musical, Robin Grenon s'est volontairement éloigné de la harpe mystique et méditative pour prendre une direction plus populaire, en même temps que plus énergique. Il ne fait donc pas de doute que 'Ne parlez pas tant…' a de quoi plaire à un large public.»
Michel Phaneuf, Le Canada Français, 25 octobre 1995